Habitat durable

Habitat durable : comment avoir une maison durable ?

Table des matières

L’habitat durable est un nouveau type de logement plus sain et respectueux de l’environnement, fidèle à l’écologie urbaine. En effet, ce type d’habitation permet de réaliser des économies d’énergie importantes grâce à de nouvelles techniques innovantes telles que le concept de maison passive à énergie positive.

Qu’est-ce qu’un habitat durable ?

Le principe de l’habitat durable est de se baser sur l’éco-construction pour limiter les impacts négatifs sur l’environnement tout en assurant les performances thermiques de votre logement écologique. Ce logement durable utilise les ressources naturelles issues de sites locaux pour également minimiser le transport des matériaux et ainsi s’inscrire dans une démarche éco-responsable.

Bien que choisir de vivre dans une maison durable dispose d’un coût d’achat ou de construction plus élevé qu’une habitation classique, les économies d’énergies sont telles qu’elles vous permettront sur le long terme de réduire considérablement vos factures énergétiques. De plus, les différentes aides en faveur de cette démarche plus écologique faciliteront le budget des nouveaux acquéreurs.

Quels sont les critères requis pour qu’un habitat soit qualifié de durable ?

Pour répondre à la dénomination de constructions « éco-responsables », plusieurs critères sont nécessaires.

L’objectif BBC

En premier lieu, l’ensemble de ces constructions sont étudiées et construites pour respecter l’objectif de basse consommation d’énergie. L’appellation de BBC (Bâtiment Basse Consommation) est donc le but premier et exclusif dans lequel ces habitations sont pensées. La norme « bâtiment basse consommation (BBC) » implique pour le neuf une consommation de moins de 50 kWh par an et par m² tandis que dans le cadre d’une rénovation, la consommation doit être de moins de 80 kWh par an et par m².

Cette basse consommation se constate grâce à l’étiquette énergie qui permet à l’issue d’un diagnostic de classer votre logement. En effet, il s’agit de 7 classes allant de A à G. La catégorie des bâtiments basse consommation correspond aux étiquettes A ou B ce qui induit une consommation énergétique en dessous de 110 kWh/m²/an ainsi qu’une émission de CO2 inférieure à 11 kg par m²/an.

La bonne gestion d’un habitat qualifié BBC impose une attitude éco-responsable de la part de ses habitants. En effet, dans la démarche d’un logement écologique et économique, ces derniers doivent adopter des gestes pour consommer moins grâce à une utilisation optimisée du chauffage et des équipements électriques du logement.

La notion d’habitat bioclimatique

Pour que votre habitat soit durable, il doit être qualifié de bioclimatique et donc respecter certains principes fondateurs comme le fait de capter au maximum les calories issues d’énergie renouvelable telle que l’énergie du sol ou solaire, de supprimer l’ensemble des ponts thermiques présents dans votre maison ou encore de veiller à ce qu’il n’y ait pas d’humidité dans votre logement qui vicie l’air.

Par ailleurs, un habitat durable devra bénéficier d’un système d’isolation thermique renforcé avec des fenêtres de qualité et un dispositif de ventilation double flux afin de gérer la ventilation et l’accumulation de chaleur dans votre intérieur.

Le concept de maison passive

Le second critère de l’habitat durable est le concept de maison passive. Celui-ci implique une construction qui réponde à plusieurs critères. En premier lieu, l’habitat ne doit pas nécessiter des besoins en chauffage ou de rafraîchissement de l’air supérieurs à 15 kWhEP/m2 et par an. Le second critère est relatif au dispositif d’étanchéité de l’air qui doit se situer en dessous du seuil de 0,6 volume par heure. Enfin, le dernier critère est relatif à la consommation totale de l’habitation qui doit être inférieure à 120 kWhEP par m2 et par an.

La maison à énergie positive (BEPOS)

Aussi appelé « maison à énergie zéro », un BEPOS ou bâtiment à énergie positive est une structure qui produit plus d’énergie qu’il n’en consomme. Ce type de structure reprend les principes de la maison passive avec une production d’énergie plus importante.

Au vu de ses caractéristiques, ce type de bâtiment est plus coûteux qu’un bâtiment traditionnel mais il permet de réduire vos dépenses de manière significative au vu des économies d’énergie effectuées mais également de la vente à vos voisins de l’énergie excédentaire si jamais la production est supérieure à vos besoins.

Pourquoi opter pour un habitat durable ?

Opter pour un habitat durable est une possibilité très intéressante afin de vous permettre de concilier confort, économie d’énergie et écologie. Une maison écologique mettra votre confort de vie au centre de la consommation énergétique tout en s’assurant que cette dernière soit écologique. En effet, la notion d’écologie vous permettra d’analyser les solutions d’efficacité énergétique pour optimiser votre consommation. De plus, l’amélioration des performances énergétiques de votre maison vous permettra d’anticiper les nouvelles normes dans ce domaine et ainsi bénéficier des aides allouées pour ce type de travaux.

Enfin, opter pour un habitat durable valorise considérablement votre bien immobilier puisque ce dernier s’inscrit dans la mouvance d’une consommation énergétique plus respectueuse de l’environnement.

Combien coûte un habitat durable ?

Pour comprendre quel est le coût d’un habitat durable, il faut tout d’abord envisager que celui-ci repose sur les trois piliers du développement durable à savoir le plan économique, sociétal et environnemental. En vertu de cela, la construction d’une maison performante en énergie RT 2012 dispose d’un coût supérieur de 10 à 25 % par rapport à une maison conforme à la RT 2005, soit un surcoût pouvant aller de 15000 à 25000 € selon la taille de la maison.

Bien que ce surcoût puisse paraître conséquent, il permet de consommer 50 à 100 kWh/m2/an de moins qu’une maison RT 2005 ce qui engendrera des économies importantes sur votre facture énergétique pouvant aller de 500 à 1 000 euros par an.

Nos autres guides d’écologie urbaine :